EN ATTRAPANT LES MOUCHES

PARTENARIAT LE LIEU DIT & ESOX LUCIUS

Patrice Ferrari

Exposition du 27 juillet au 24 aout 2007


On ne peut pas parler du travail de P.F. Il n'est pas un artiste, pas au sens ou on l'entend quand on pense au marché de l'art. Il fait de la politique, dans ce qu'elle a de plus noble, en usant de ses talents de plasticien. Aussi, ne peut on pas le réduire à telles ou telle de ses activités. Il n'est pas père, ni mari, ni créateur, ni jardinier, ni designer, ni militant, ni fils, ni enseignant, ni ami, ni commissaire d'exposition, ni musicien, ni président d'association, ni collectionneur, ni gourmet, ni curieux, ni sculteur, ni drôle, ni sensible, ni concerné, ni chauve. Il est tout ça en même temps.
On est invité à voir de lui des pièces sur lesquelles il travaille de manière ponctuelle depuis plusieurs années. De grandes illustrations, piochées dans des bandes dessinées à deux sous, sont imprimées sur toile, en noir et blanc. Des phrases y sont ajoutées qui font référence au monde de l'art contemporain, des espèces de blagues de papillote pour public initié. Les images sont belles. Et la papillote, c'est lui. C'est peut-être ça, un artiste. Une papillote chauve.

Philippe Million.



  



.