POINT DE CÔTÉ - CÉLINE CLÉRON



« POINT DE CÔTÉ »
Exposition de Céline Cléron

Vernissage le samedi 31 juillet de 14h à 19h 

Du 31 juillet au 26 septembre
Exposition ouverte les vendredis, samedis et dimanches de 14h30 à 18h30
ou sur rendez-vous.

Entrée libre


Point de côté
Définition : « Douleur localisée sur le côté du tronc, survenant à l'occasion d'un effort ». Larousse médical.

Le pas de côté que nous propose Céline Cléron n'abolira jamais le hasard. Notre monde bifurque, oscille, chemine... jusqu'à essoufflement, puis, dans un temps suspendu, il devient plus contemplatif, propice à la méditation. Reprendre son souffle, s’asseoir un instant, à la croisée des chemins.

Un point de côté nous freine dans notre élan, stoppe nos vanités et brûle nos espérances. Dans l'espace d'exposition, l’artiste jette ses dés dans un art combinatoire, laissant notre communauté de destin se souvenir d'où l'on vient pour mieux appréhender où l'on va. Car l'archéologie des images qui nous est proposée fouille dans l'histoire de l'art, les traces de vie, les traces de mort.
La figure de l'animal, très présente dans le travail de Céline Cléron, est aussi cet écho à la vanité humaine. Alter Ego malmené, le chien se voit loup à nouveau et commémore ses frères (vidéo 80%), tandis que le serpent danse sous nos yeux d'enfant (L’Horizon des événements #2). Espiègle, l'artiste associe ainsi innocence et risque.
Dans sa sculpture Voie off, Céline Cléron fait référence à la fonction première d'Esox Lucius, une gare. La voie est une échelle verticale qui bifurque mais aussi, mesure. Dans ce passage de niveau, l'artiste nous invite à prendre la tangente, à se détourner des sentiers battus pour mieux remettre en cause nos habitudes.
Avec «Az zahr », le jeu de dé devient un art divinatoire, comme à l'époque romaine. Le hasard (qui vient du mot arabe signifiant « jeu de dé ») et la nécessité créatrice sont ainsi mêlés dans un pavé, arme de la révolte.
En détournant, détourant, déroutant les objets alertes de notre quotidien, la sculptrice nous propose des passages croisés malicieux comme autant d'échos à notre réalité où le danger, la menace, la mort ne sont jamais vraiment très loin

 Antoine Bonnet



Céline Cléron est née en 1976 à Poitiers. Elle vit et travaille à Paris. Son travail est représenté par la Galerie Papillon, Paris.
Son travail est présenté cet été dans plusieurs expositions collectives :
- 12e édition du Festival international de jardins, les Hortillonnages Amiens, Amiens
- Sculptures en fête, exposition des 10 ans de la Collection, Fondation Villa Datris, L’Isle sur la Sorgue
- Vivace et Troppo – le verre à l’état libre, Centre d’art Le Garage, Amboise
Le Centre d’art de Vénissieux lui consacrera une exposition personnelle en décembre 2021.



 

L'horizon des événements #2 - 2017
Squelette de python, bois (chêne, hêtre) 175 x 60 x 128 cm
Crédit photo : Bertrand Huet / Tutti Courtesy
Galerie Papillon, Paris

ACTIONS PÉDAGOGIQUES 2021/2022


Actions Pédagogiques 2021-2022 dans le cadre du dispositif "artistes plasticiens au lycée » financé par le Conseil régional Bourgogne Franche-Comté.


- Reprise de la résidence de l’artiste Benjamin Grivot au Lycée Haigneré de Blanzy (septembre 2021).
 

- 4 résidences d’artistes sont au calendrier des activités pédagogiques sur les départements de l’Yonne et de la Saône et Loire. les établissements concernés seront connus en septembre 2021.

2002-2022 : 20 ans d'Esox Lucius !



Pour fêter les 20 ans de notre association, nous avons le projet de créer une édition retraçant le parcours atypique d'Esox Lucius !

Notre appel au financement participatif est le moyen de concrétiser ce projet qui nous tient à cœur et d’enforcir la notion de partage qui nous est chère.

Cette édition sera trace des chemins que nous avons parcourus. Mais il ouvrira aussi les voies, fera entendre des voix à venir, grâce à vous, à votre soutien.

Si vous souhaitez nous soutenir dans ce projet, merci de cliquer sur le bouton ci-dessous : 
 
 
Propulsé par HelloAsso

Musiques Inhumaines - Installation-Concerts

 

« Musiques Inhumaines »

Installation et concert par Yves Ranchon

samedi 24 juillet 2021

Attention : concert annulé !

Suite à un accident nécessitant une immobilité de plusieurs semaines, le musicien Yves Ranchon se trouve contraint d’annuler son concert prévu le 24 juillet à La Clayette. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

Nous sommes désolés pour lui et pour notre public. Nous vous tiendrons informés d’un éventuel report de cet événement.
Cordialement
.

 

2 concerts : 16 heures et 20 heures

À l'Espace Sainte-Avoye

rue Lamartine

71800 La Clayette

Dans une vie antérieure, le musicien Yves Ranchon a été guitariste dans différents groupes de musiques apparentées au rock alternatif de Saint Etienne (Les i, Brabarie Légère, Tactile) qui ont joué dans divers festivals en France et en Europe. Parallèlement à cela, il a toujours été passionné par les musiques mécaniques et aussi amateur d'art brut. Maintenant, il conçoit et fabrique des machines musiciennes actionnées par des dispositifs électriques automatisés.

Ces étranges instruments sont constitués de divers matériaux métalliques rebutés et récupérés dans des greniers ou des casses (tôles, casseroles, couvercles, sonnettes, extincteurs…) soigneusement sélectionnés pour leurs qualités sonores.

Il installera son ensemble de machines à musiques inhumaines à l'espace Sainte Avoye pour un concert à entendre et à voir avec le sourire où les machines jouent seules des tableaux musclés, très rythmés avec des sonorités industrielles surprenantes.



Jean Paul Merlin, ami de longue date et praticien de musiques électroniques et acousmatiques, viendra poser ses haut-parleurs pour donner la réplique aux « musiques inhumaines » par l'entremise de son dispositif électroacoustique de poche « Leurre des Thés ».




A l'issue du concert, le public est invité à une « visite » de cet orchestre original.


La participation est libre.

ARTISTE MUSICIEN EN ECOLE ELEMENTAIRE

 Résidence de l’artiste Jean Paul MERLIN à l'école élémentaire de Saint Julien de Jonzy sur le niveau de cycle 3 (CE2, CM1, CM2), financée par la la DRAC de Bourgogne Franche Comté et portée par l’association Esox Lucius.

Les enfants du milieu rural n'échappent pas à l'inflation des flux visuels (images à travers les grands médias, jeux vidéos, écrans de toutes sortes). Qu'en est-il de leur appréciation du sonore, de leur posture d'écoute en général et en particulier ?

Savoir écouter aide à mieux entendre, tel a été le fil rouge de ce projet. Cultiver l'écoute dans le monde physique proche et lointain et aussi celle qui concerne les échanges inter-individuels avec les pairs et les adultes.

L'objet a été de mettre les enfants en situation d'observation attentive par l'écoute active de matériaux sonores qu'ils auront eux-mêmes captés.

La collection de sons captés par les élèves a été de trois types :

  • Souvenirs de poésies apprises à l'école par des personnes des générations antérieures (parents d'élèves, habitants du village).
  • Enregistrements de poèmes créés en classe avec des contraintes simples et ludiques.
  • Enregistrements des paysages sonores de leur cadre de vie (à l'école, à la maison, dans leur village )

La collection réalisée, le projet s'est poursuivi par une initiation au montage sonore en binômes en utilisant un petit éditeur audio logiciel libre.

Une restitution finale a permis aux enfants de s'initier à la manipulation de sons en temps réel et au mélange des sources issues des 3 collections grâce à un module de pilotage proposé par l'intervenant.

Note : le projet débuté à lm'automne 2019 a été mené sur 6 séances d’environ 3 heures chacune. Il
a été interrompu sur une longue période du fait de la crise sanitaire de 2020. La restitution finale qui n'a pu être publique a été conduite le 14 juin 2021 à la salle des fêtes de Saint Julien de Jonzy.





INTERVENTION DE L'ARTISTE ÉDOUARD PRULHIÈRE

En parallèle à l'installation d'une pièce néon intitulée "LOO" dans un des espaces extérieurs anciennement toilette par Edouard PRULHIERE, l'artiste et l'association sont intervenus à l'école de Saint-Laurent-en-Brionnais pour réaliser un atelier création de "Cabane".

 

 


 

LOO

 

Installation d'une pièce néon dans un des espaces extérieurs anciennement toilette par Edouard PRULHIERE


Ce projet est financé par le Fond pour le Développement de la Vie Associative.


LOO est le nom que les anglais utilisent pour designer les toilettes.
Ce mot vient du français, plus exactement d’une  expression française dit-on.
Quand les gens jetaient leurs « déchets » par la fenêtre à Manhattan avant l’invention des toilettes à la maison (quand près d’un million de tonnes de déchets humain étaient laissées dans les rues de Manhattan chaque année) ils criaient « Gare à l’eau ou gardez l’eau », un terme Français pour "attention à l’eau". Nous obtenons le mot "lOO" de cette vieille expression.  
Mais LOO est aussi : un vent fort, chaud et sec qui souffle sur le nord et certaines parties de l'Inde occidentale pendant la journée en été.
Un jeu de cartes également connu sous le nom de Lanterloo.
Une licorne dans La magie d'Oz de L. Frank Baum
Une table ronde ou ovale sur un pilier, avec un plateau articulé. Utilisé à l'origine pour jouer au jeu de cartes, LOO
Une langue adamawa du Nigeria
Big Loo, un robot jouet fabriqué par Louis Marx and Company pour la période des fêtes de 1963
LOO est donc un mot qui nous raconte de multiples histoires.

 

 

Édouard Prulhière

ACTION PEDAGOGIQUE DES ARTISTES PATRICIA DALLIO ET FREDERIC LE JUNTER

Dans le cadre de leur résidence chez ESOX LUCIUS, les artistes Patricia DALLIO et Frédéric Le Junter ont mené une action pédagogique au collège Jean Mermoz de Chauffailles le vendredi 12 mars 2021 devant 2 groupes de 35 élèves de 6e.

Après une présentation de leurs parcours, les enfants ont été immergés dans un environnement de sons construits par les objets sonores élaborés et joués par Frédéric Le Junter. et ceux plus électroniques manipulés par Patricia Dallio. Sur une séquence d'environ 25 minutes les climats sonores se sont enchaînés avec un camaïeu de nuances qui ont su retenir l'attention de ce jeune public. S'en est suivi un échange riche avec les deux artistes où les mystères des transformations sonores ont pu être dévoilés.

Cette présentation des musiques concrètes et électroniques dans ce collège rural a constitué une parenthèse originale dans le cursus des élèves et a rencontré un vif succès eu égard à leurs multiples questions après les performances des artistes.





LA PAGODE

 

Installation pérenne d'une œuvre de Jean-Sébastien TACHER dans les jardins de la gare.

La pagode là ! ... encore !

Après avoir sombré dans les abysses de l'étang de La Clayette, la pagode émerge dans le jardin d'Esox Lucius à Saint-Maurice-lès-Châteauneuf.






TREMPLIN JEUNES ARTISTES

APPEL À CANDIDATURE / RÉSIDENCE DE RECHERCHE, DE CRÉATION ET DE PRODUCTION

« La pandémie de COVID-19 a eu des effets dévastateurs sur les industries culturelles et créatives. Partout dans le monde, les mesures de confinement ont considérablement pesé sur les revenus des artistes et des professionnels de la culture. La nature précaire de leur travail les expose particulièrement aux chocs économiques provoqués par la crise, lesquels ont en outre accentué la volatilité et les inégalités qui existaient déjà dans ce secteur. Le nombre d’artistes et de professionnels de la culture ayant perdu leur emploi a atteint un niveau record et, dans le monde entier, le secteur se bat pour survivre »

Ernesto Ottone R.Sous-Directeur général de l’UNESCO pour la culture


Poursuivant sa mission de donner la voix aux artistes et compte tenu de la situation de crise que traverse le secteur culturel, Esox Lucius met en place une politique de soutien aux jeunes artistes.
Nombre d’étudiants subissent en cette période de crise des impacts douloureux qui augurent d’une rentrée difficile dans le monde professionnel.
C’est le cas des jeunes artistes au sortir de leurs études ou émergents.
Les artistes plasticiens sont particulièrement touchés par la crise ne disposant pas de statut à l’image des intermittents du spectacle qui eux-mêmes ne rament pas sur un fleuve tranquille…


Musées fermés, expositions et concerts annulés, les jeunes diplômés auront du mal à se ressourcer dans les emplois temporaires qu’offraient généralement les structures culturelles lors de l’accrochage d’expositions, de la préparation technique de spectacles ou d’autres tâches liées à la mise en œuvre d’événements culturels.
Il leur sera difficile de gérer un revenu minimum pour vivre et de ce fait de se consacrer aisément à leurs pratiques artistiques.
Beaucoup d'artistes pensent à arrêter leur pratique ou seront contraints de le faire.


Dans ce contexte Esox Lucius souhaite leur apporter son soutien en leur proposant des résidences en son lieu.


PRÉSENTATION DE LA RÉSIDENCE

L’association Esox Lucius lance un appel à candidature à destination des jeunes artistes émergents en vue d’une résidence de recherche, de création et de production.

En ce qui concerne les arts plastiques, Esox Lucius ne dispose pas, à ce jour d’atelier permettant certaines pratiques, comme la sculpture, l’installation.

Il s’agit avant tout des résidences invitant des pratiques qui ne nécessite pas un espace spécifique. Seront donc confortés l’écrit, le dessin, l’infographie, la composition de musiques électroniques, etc…

La période printemps-été-automne peut toutefois se prêter à un travail en extérieur, car l’association Esox Lucius dispose d’un grand jardin tout autour de la résidence.

Ces résidences sont ouvertes aux étudiants en école d’art ou conservatoire en fin de cursus, mais également aux artistes émergents de moins de 25 ans.

L’artiste sélectionné disposera d’une dizaine de jours pour s’imprégner du lieu et mener à bien ses recherches.

Dans le cadre de candidature de collectif, de duo, de couple, les conditions de résidence pourront être adaptées (durée, bourse, …)


CONTEXTE

La résidence se situe à l’étage de l'ancienne gare du village de Saint-Maurice-lès-Châteauneuf (71740).

Le résident disposera d’un appartement comprenant une chambre, un salon, une cuisine et d’une salle de bain .

Le résident bénéficiera d’une bourse de 300€ pour ses frais de bouche et de déplacement. 





MODALITÉ DE SÉLECTION

La sélection se fera sur dossier et sera soumise à un jury composé de professionnels du monde de l’art, de la culture ainsi que des membres du CA de l’association.

Esox Lucius souhaite mettre en place 3 résidences artistes émergent sur une année.


DOSSIER DE CANDIDATURE

· CV
· Note d’intention
· Quelques visuels de votre travail et/ou site internet

Délai pour déposer votre candidature : 31 décembre 2021

Les dossiers sont à envoyer par courriel à l’adresse suivant : esoxlucius.art@gmail.com

CONCERT | PATRICIA DALLIO et FRÉDÉRIC LE JUNTER : "INSTANTANÉ"

Enregistrement du concert (sans public) donné le 13 mars 2021 par Patricia Dallio et Frédéric Le Junter à l'issue de leur résidence à La Gare de Saint-Maurice-les-Châteauneuf.

Back to Top