« CAMERA OBSCURA » - Marie-Noëlle DÉCORET



EXPOSITION MARIE-NOËLLE DÉCORET
« CAMERA OBSCURA »


du 7 juillet au 8 septembre 2019 
Ouverture les jeudis, vendredis, samedis et dimanches
de 15h à 19h
ou sur rendez-vous : 03 85 84 35 97 ou 06 89 17 76 83

Vernissage le samedi 6 juillet à 17h30

la gare / le quai 294M9
71740 - Saint-Maurice-lès-Châteauneuf



Tunnels


« Comme si d'un enchanteur ou d'un machiniste de théâtre, le premier coup de sifflet de la première locomotive a donné le signal d'éveil, d'envolement à toute chose. » Nadar, Quand j'étais photographe, Paris (1900) p. 281.

La coïncidence entre le développement du chemin de fer et l'avènement de la photographie constitue le point de départ du travail de mon travail.

Photographe, je m'immerge en aveugle avec ma chambre noire dans la profondeur des tunnels ferroviaires, lieux de passage et de transit, pour capter le passage de l'ombre à la lumière, en saisir l’inscription.
Autant point de vue que ligne de mire, la lumière éblouissante ou discrète qui révèle l'environnement doit être captée sans en ruiner l'équilibre.

Mes images sont la traduction de la chambre qui les produit. Elles saisissent l'obscurité, s'impressionnent de l'ouverture et deviennent la concrétisation du processus photographique.
En transit entre deux mondes, elles se font l’écho de leur révélation.

Deux héliogravures ont été réalisées par l'artiste pour l'exposition Camera obscura.
Cette exposition est dédiée à Dominique SUDRE.

Ce travail a reçu le soutien de la Caisse des dépôts en 2001.
Trois épreuves figurent dans la collection du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne – MNAM. (Voir)
Deux épreuves figurent dans la collection du Frac Franche-Comté.

Tirages gélatino-argentiques de Dominique Sudre


Dossier de presse


Marie-Noëlle Décoret participe depuis le 15 mars et jusqu’au 23 septembre à l’exposition
Faces, Masques et Portraits au musée Joseph Déchelette à Roanne.
Parallèlement à cette exposition et dans le cadre du dispositif Catalogue des désirs, le musée Déchelette présente L’atelier Picasso avec le bronze Tête de femme (1931) jusqu’au 29 juillet.


Signes Particuliers - 25/07/2019

"Black eye" - Benjamin Grivot




— Signes Particuliers —  Parce que notre travail n'est pas que d'exposition, que nous privilégions le sens de la rencontre, du suivi, des temps partagés, certains artistes nous adressent de petits signes, cela ne se contente pas d'avoir été, le 'ça continue' nous intéresse sous toutes ses formes.

Maxime LAMARCHE



Installation d’une œuvre de Maxime Lamarche dans les jardins d’Esox Lucius.

Maxime LAMARCHE
Soft Serve Boat
2013
sculpture
Demi Ford Taunus 76’, (acier, bois), remorque de bateau (acier), sangles, peinture époxy.
4,87 x 1,60 x 1,80 m.

Cette œuvre fut présentée au Creux de l'enfer à Thiers en 2013 et lors de l'exposition "Au travail" programmée par Esox Lucius avec le commissariat de l'artiste Harald Fernagu à la Clayette en 2014, mais aussi au Musée d'Art d'Industrie de Saint-Etienne en 2015.

"Le Baïkal Intérieur" Sylvie Bonnot




Héliogravure de l'artiste Sylvie Bonnot produite par Esox Lucius avec le soutien de la Direction régionale des Affaires culturelles Bourgogne-Franche-Comté pour l'exposition "Le Baïkal Intérieur" que lui a consacrée la galerie du Bleu du ciel, Lyon 2018.
Cette héliogravure sera visible lors de l'exposition de David Falco au sein de la galerie Esox Lucius.

Du 4 mai au 23 juin 2019.
Les vendredis, samedis et dimanches de 14h30 à 18h30
ou sur rendez-vous.
Back to Top