PORTRAIT RAPIDE D'UNE COLLECTION [VERSION 2]

John M Armleder - Robert Barry - Ben -  Guido Biasi - Vincent Bioulés - Joseph Beuys -  Jean-Charles Blais -  Christian Boltanski - Sylvia Bossu - George Brecht André  Breton - Etienne Bossut -  Frédéric Buisson - Pierre Buraglio - William Burrough - Marc Camille Chaimowicz  - Hubert de Chalvron - Jean Clareboudt – Patrice Carré - Erik Dietman Gérard Deschamps- Gilbert Descossy - Gérard Duchêne - Jean Dupuy - Hans Peter Feldman - Sylvie Fleury – Jacques Fournel - Dora Garcia - Jochen Gerz - Christoph Gossweiller - Marijan Jevsovar - Ernst Kapatz - Graham Kilwin - yves Klein - Alison Knowless - Pierre Lafoucrière -  Luc Lauras - Bertrand Lavier - Bernd Lohaus - Didier Marcel - François Martin - Mathieu Mercier - Colin Paul Mey - Thierry Mouillé - Chuck Nanney - Présence Panchounette - Yan Pei Ming -  Philippe Parreno - Joyce Pensato  Edda Renouf - François Ribes - Gilles Richard - Fabienne Roumet - Roger ten Broeke Georges Touzenis - Ida Tursic & Wilfried Mille - Jean-Luc Parant - Tom Philips – Sarkis
josé Maria Sicilia - Jacques Vieille - Jean-Louis Vila - Pierre Weiss - Lawrence Wiener - Piotr Wojcik


EXPOSITION DU 18 OCTOBRE AU 8 NOVEMBRE 2009


«  Montrer la création contemporaine, dans ce qu’elle a de plus novateur, et avec une exigence qualitative de ce niveau, n’est pas chose commune dans nos régions reculées, loin de tous Musées ou, centres d’arts.
C’est pourtant ce qu’a réussi ESOX LUCIUS, depuis quelques années, en y mettant beaucoup de persévérance, de courage, de dévouement, et de discernement, où chaque manifestation est un choix judicieux, à mes yeux, toujours réussi. 
Ce sont ces raisons, qui m’ont amené à accepter leur proposition, et de leur confier une partie de ma collection, pour l’exposer.
Cette collection est constituée depuis bientôt 50 ans. Mes goûts et ma curiosité m’ont très rapidement amenés à m’intéresser aux créateurs contemporains, à cette époque, j’avais 18 ans,  j’ai découvert, entres autres,  la force originale, de l’œuvre de Pierre Soulages,  je n’en ai malheureusement pas dans ma collection, aujourd’hui  il est encensé par le monde entier, et bénéficie  actuellement d’une reconnaissance, très justement méritée, au Centre Pompidou.
Cela pour dire, que l’art qui se crée, celui dont nous sommes les contemporains,  est rarement apprécié à sa création, mais beaucoup d’années après, oui !
Je le dis avec un orgueil certain ! C’est le cas de plusieurs  pièces présentées dans cette exposition, qui furent toutes acquises avec  désir, et parfois difficultés.
En nombre d’œuvres, un cinquième de la collection sera montré,  rassemblées par thèmes, dans chacune des pièces de la belle maison qu’utilise ESOX LUCIUS. »

Le collectionneur



Yan Pei-Ming
Eric Paquiou



Mike Scott